Interview Alison, Pole & Move

Image Interview Alison, Pole & Move

De nombreux mois se sont écoulés sans animation éditoriale sur le blog. Reprenons nos bonnes habitudes avec une nouvelle interview. C'est au tour d'Alison, qui vient d'ouvrir sa propre école cette année. Très bonne lecture !

Bonjour Alison, peux-tu commencer par te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Alison ou Lilly pour les intimes, je vais avoir 26 ans et je pratique la danse depuis mon plus jeune âge. Après avoir suivi une classe danse étude de la 5ème à la terminale et pratiqué un bon nombre de styles de danse différents, je me suis tournée vers la pole dance il y a 4 ans. Aujourd’hui, j’enseigne depuis 2 ans et j’ai ouvert ma propre école, Pole & Move, cette année à Saint-Marcellin, entre Grenoble et Valence.

Comment as-tu découvert la pole dance ?

La pole dance était déjà en vogue à l’époque où j’ai commencé. Les pubs Facebook ne manquaient pas ! J’ai voulu essayer car cela représentait à mes yeux un mélange entre la gymnastique, que j’aimais beaucoup étant plus jeune, et la danse que je pratiquais moins régulièrement en raison de mes études. Pour la Saint-Valentin, mon copain de l’époque a dû en avoir marre de m’en entendre parler (rires) et m’a aidée à franchir le cap en m’offrant un bon pour un cours d’essai. Depuis mon premier cours, je ne me suis jamais arrêtée…

Comment en es-tu arrivée à ouvrir ta propre école cette année ?

Avoir ma propre école a toujours été un rêve ! Avant la pole dance, je voulais devenir prof de danse et ouvrir mon école. Après avoir été formée chez Pole Dance Grenoble et enseigné une année au sein de cette école, j’ai décidé de me lancer à l’endroit où j’ai grandi. La directrice de l’école de danse et amie de longue date m’a donné ma chance en me fournissant un local ainsi qu’un bon coup pouce pour faire connaître la pole dance en l’intégrant à son spectacle de fin d’année.

Peux-tu décrire l'organisation de ton école (nombre de poles, professeurs, inscrits, etc.) ?

Cette année j’avais 5 podiums X Stage, je dispensais à moi seule 5 cours par semaine uniquement le samedi. Il y a pour cette année de lancement une majorité de cours débutants ados et adultes mais également un cours enfant et un cours inter/avancé/power pole. L’année prochaine, je prévois d’ajouter un podium supplémentaire et de recruter une prof pour m’aider les samedis. J’ai la chance de donner cours dans une magnifique salle de danse de + de 100m², il suffit juste d’être motivée pour monter et démonter les podiums tous les samedis (rires) ! J’espère cependant pouvoir changer de salle d’ici 2 ans afin d’avoir des barres fixes.

Le studio Pole & Move propose-t-il des cours autres que de pole dance ?

Non, pour l’instant je préfère me concentrer uniquement sur la pole dance et accompagner mes élèves dans cette discipline que j’aime tant !

Dans un avenir plus ou moins proche, quelles sont les perspectives pour ton école ?

Sur le plus long terme, j’aimerais pouvoir développer mon école en proposant des cours en semaine et pourquoi pas des cours de cerceau aérien, stretching ou encore renforcement musculaire. La priorité reste de trouver une nouvelle salle avant de développer mon activité.

En dehors de ton investissement pour ton école, as-tu d’autres activités professionnelles ?

Oui, j’ai fait des études assez longues pour décrocher un BAC+5 en gestion/comptabilité, je travaille en dehors de la pole dans ce domaine mais je dois avouer que ces compétences m’ont été bien utiles pour mettre sur pied Pole & Move !

Quel est le dernier workshop auquel tu aies participé ? Peux-tu nous raconter comment cela s’est-il déroulé ?

Le mois dernier Pole Dance Grenoble a invité Marion Crampe. C’est toujours un plaisir de suivre l’un de ses workshop. Je prends rarement des cours pour moi alors j’apprécie encore plus redevenir élève le temps d’un workshop. J’ai suivi le « Spin Ceremony », c’était très technique, tout en souplesse et j’ai eu de sacrées courbatures le lendemain (rires) !

As-tu un prochain workshop ou pole camp de planifié ?

Oui, j’ai au programme un workshop avec Julia Maria Aguiar en juillet à Albertville et le Pole Camp de Manon Agard à Béziers en août. J’ai hâte !

Quels sont les prochains workshops que tu organiseras dans ton école ?

Je n’organise pas de workshop dans mon école pour l’instant car il s’agit d’une toute petite structure, je propose néanmoins beaucoup de stages et d’activités avec des thématiques variées. Très prochainement j’organise un shooting photo pour permettre à mes élèves d’immortaliser leurs progrès. J’ai mis également sur pied un stage d’une journée appelé « Pole & Fun » où j’emmène mes élèves dans l’école de Grenoble, privatisée pour l’occasion afin de leur faire découvrir le cerceau aérien, je prévois aussi un cours de pole et un spa rien que pour nous ! Mes élèves sont emballées, le stage affiche déjà complet !

As-tu un programme d’entraînement particulier ?

Je vis à cent à l'heure entre mon travail, mes cours à Grenoble et mon école à Saint-Marcellin, ce n'est pas évident de suivre un entraînement spécifique. Je me prévois cependant un gros training tous les mois pour préparer mes cours et bien sûr tester de nouvelles figures et combos. Je garde tous les jours un œil sur Instagram pour dénicher des combos originaux et inédits pour mes élèves.

Utilises-tu des produits pour aider ta récupération sportive (gels de massage, compléments alimentaires, etc.) ?

Non pas du tout, je prends parfois de l’arnica après les workshop mais je ne vois pas toujours les effets escomptés (rires).

Pratiques-tu d’autres sports en dehors de la pole dance ?

J’adorerais reprendre des cours de danse mais mon emploi du temps est déjà bien assez dense !

As-tu un régime alimentaire particulier ?

Non plus, j’essaie de limiter les écarts au maximum et de manger un peu de tout à chaque repas. Je mange cependant en assez grande quantité sinon je meurs de faim. Le sport ça creuse (rires).

La pole dance a encore pour certaines personnes une image sulfureuse. Penses-tu que cela est en train d’évoluer ? Peux-tu partager ta vision de la pole ?

Oui je pense que les mentalités évoluent réellement. De plus en plus, quand je parle de pole dance dans mon entourage, j’entends « c’est super physique », « ça demande des muscles » et de moins en moins « c’est un truc de stripteaseuses ». J’ai l’impression que la discipline se démocratise et les a prioris disparaissent doucement.
Pour ma part, je ne pratique pas du tout la « pole exotic », je trouve ce style bien souvent trop vulgaire à mes yeux. Après, chacun est libre de faire ce qu’il lui plaît et je respecte totalement les différentes visions. Le seul côté sexy de la pole que je veux exploiter c’est lors de chorée sensuellement gentille pour des occasions comme la St Valentin. Je suis donc plutôt une partisante de la « pole fitness ». Aujourd’hui, les deux styles co-existent, on ne peut pas dire qu’un style est mieux que l’autre ou est supérieur à l’autre, ce qui compte c’est que chacun y trouve son compte.

Peux-tu nous dire ce que t’apporte la pratique de la pole ?

Je pense que c’est le fait d’enseigner la pole qui m’apporte le plus. Ce partage, cette transmission de savoir, voir les élèves progresser, leur motivation, leur détermination et leur bonne humeur en venant prendre un cours me rend tout simplement heureuse. L’enseignement de ma passion fait ressortir les meilleurs côtés de ma personnalité, j’oublie les petites déconvenues du quotidien et je deviens optimiste, sociale, joviale lors des cours.

Comment vois-tu l’évolution de la pratique de la pole dance en France dans les prochaines années ?

Je pense que la pole va continuer de se développer et que ça deviendra un jour un sport reconnu comme peut l’être la gymnastique. J’espère qu’elle sera représentée lors des plus grands événements sportifs !

Que dirais-tu à une personne hésitante pour se lancer dans la pole dance ?

Je dirais à cette personne que c’est un sport vraiment accessible à tout le monde et qu’il faut essayer pour se rendre compte, quitte à essayer en cours privé. J’appuie sur le fait que tout le monde progresse peu importe d’où il démarre. Pas besoin d’avoir une certaine musculature, un certain âge ou une certaine corpulence, tout le monde peut faire de la pole et c’est d’ailleurs ce qui est génial dans ce sport.

Quels conseils donnerais-tu à une personne pour progresser dans sa pratique de la pole dance ?

Pour progresser efficacement, il ne faut pas brûler les étapes. Il est important de renforcer son corps en même temps que l’on apprend des figures de plus en plus complexes, sinon le risque de blessure est réel. Pour évoluer plus rapidement, je préconise de suivre plusieurs cours par semaine et/ou faire du renforcement musculaire et du stretching à côté.

As-tu une anecdote à nous raconter au sujet de la pole dance ?

Par exemple, récemment, j’ai été amenée à demander à un élève en cours de PowerPole (coach sportif très musclé) si ça ne le gênait pas de faire un duo avec une petite de 10 ans pour le spectacle. Je n’avais pas envie de le vexer du fait que la petite soit capable de faire presque toutes les figures qu’il maîtrise… Je trouve ça génial cette diversité qu’il peut y avoir entre les élèves pour au final atteindre des résultats communs. Ce duo promet d’être étonnamment impressionnant (car oui il ne s’est pas vexé et a accepté ma proposition).


Pour terminer, quelques questions pour en savoir un peu plus sur toi.

L'école de pole dance dans laquelle tu souhaiterais être élève ?

Je ne pense pas avoir à ce jour testé assez d’écoles en cours « normaux » (autre que workshop) pour avoir une école de rêve. Mon école d’apprentissage reste la meilleure à mes yeux : Pole Dance Grenoble.

Ta performeuse préférée ?

J’aime beaucoup Olga Trifonova. J’adore son côté artistique et très dansant. C’est la première poleuse que j’ai connue et qui m’a autant impressionnée : J’ai regardé et reregardé en boucle le clip de Toni pour Sorrys. Cette facilité qu’elle a à s’envoler et l’émotion qu’elle partage pour son si jeune âge, je trouve ça fascinant.

Ta figure préférée ?

Je n’en ai pas spécialement, je vois énormément de figures différentes à chaque training pour préparer mes cours. Les figures que je préfère sont les figures que mes élèves préfèrent en fait, elles sont souvent peu dures mais impressionnantes comme le Jade, la Ballerine ou encore le Cross Knee pour les débutantes…

La figure qui t’a demandé le plus de travail pour la maîtriser ?

Le twisted and grip. Encore aujourd’hui si je ne m’entraîne pas je perds un peu la main. J’ai l’épaule qui tire facilement donc j’essaie de le faire le moins possible.

Ta marque de vêtements de pole dance préférée ?

Je n’assume pas trop mes fesses, je porte donc toujours les mêmes shorts bien recouvrants de Bad Kitty, je dois en avoir 3 ou 4 identiques que je porte sans cesse. Pour ce qui est des brassières, tee-shirt ou leggings je trouve les marques de pole chères. Je préfère renouveler régulièrement mes tenues à moindre coût comme chez Undiz par exemple.

Ton titre de musique favori pour faire de la pole ?

Il y en a tellement ! J’ai un dossier exprès sur Spotify, il rassemble toutes les musiques sur lesquelles j’aimerais faire une chorée pour moi. La dernière que j’ai ajoutée est : Il neige de Voyou.

Une destination de voyage ?

J’ai fait un gros voyage l’été dernier de 2 mois en Australie et à Bali donc je calme le jeu cet été mais j’espère pouvoir faire l’Amérique de l’Ouest l’été prochain.

Un compte instragram de pole à suivre ?

https://www.instagram.com/alison_pole_gre/

Derniers avis déposés

Justine Berlandis, publié le Avis vérifié

5 / 5
Parfait !
J

Pole & Move

5 / 5 (4 avis)

Lire l'avis

Espérance Sage, publié le Avis vérifié

5 / 5
Essayez, vous allez adorer !
E

Pole & Move

5 / 5 (4 avis)

Lire l'avis

Inscription à la newsletter

Pour vous tenir au courant des dernières news