Annuaire des écoles de Pole Dance en France

211 écoles inscrites dans l'annuaire
Blog
Workshops
Voir la carte des écoles

Interview Caroline, Pole Dance Porto Vecchio

Image Interview Caroline, Pole Dance Porto Vecchio

En ce début d'année 2016 au temps très doux, nous vous proposons l'interview de Caroline. Directrice et professeur du studio Pole Dance Porto Vecchio en Corse. Elle nous partage son expérience et sa vision de sa passion, la pole dance.

Bonjour Caroline, peux-tu commencer par te présenter en quelques mots ?

Bonjour, j'ai 30 ans, j'habite en Corse à Porto Vecchio. Je suis gérante de Pole Dance Porto Vecchio.

Comment as-tu découvert la pole dance ?

Il y a 4 ans, avec un groupe d'amies, nous avons essayé un cours de Pole Dance à Paris, c'était un cours dispensé par la belle et talentueuse Karo Swen, et je suis tombée littéralement amoureuse de cette discipline, ce fut une véritable révélation pour moi !

12398851_10153812008321323_572867710_o

Comment en es-tu arrivée à ouvrir ton propre studio à Porto Vecchio en 2014 ?

J'ai tout d'abord été confrontée à un mur de taille, lol, il n'y avait pas de cours de Pole Dance à ma connaissance en Corse, du coup dans un premier temps, j'ai mis de côté mon rêve de pratiquer cette discipline. Et puis un jour, j'ai eu le déclic, en surfant sur le net, je suis tombée sur un article parlant de Pole Dance et je me suis mise à rechercher une sorte de stage, afin d'y apprendre les bases pour pouvoir pratiquer la pole chez moi, et pour moi. Je me suis inscrite auprès de la formation de Doris Arnold.Doris m'a expliqué que même si je n’avais quasiment jamais fait de pole, cette formation serait très bien pour moi car cela me donnerait des bases solides ; sportivement parlant, le travail personnel serait plus dur en partant quasiment de zéro, mais j'ai décidé de relever ce challenge fou. J'ai commencé la formation en juin et contre toute attente, j'ai ouvert mon école le 14 novembre 2014.J'ai participé à presque toutes les formations techniques et pédagogiques de Doris, pendant 6 mois (j'ai continué par la suite et je continue toujours de me former sans cesse) en faisant des allers-retours Corse / continent.

Peux-tu expliquer comment ta formation s'est déroulée ?

La formation de Doris s'articule en modules, d'un côté technique, puis pédagogique. Il y a le premier module péda-technique, sur 20 heures pendant 4 jours. Ensuite, j'ai suivi la formation débutant et enfin intermédiaire. Nous sommes un groupe de poleuses entre 9 et une petite quinzaine maxi. Le module technique reprend chaque figure correspondant à ce niveau, Doris nous corrige une à une avec patience et rigueur. Les modules pédagogiques sont extrêmement importants, on y aborde bien évidemment l'aspect pédagogique de chaque figure, combo... Mais surtout la sécurité (parades...), la façon d'expliquer les points forts des figures... tout cela à l'aide d’un support écrit établi par ses soins.On est ensuite mises en « situation de cours » afin de voir si l'on est capables d'enseigner de façon claire et rigoureuse mais aussi dans la bonne humeur, nos futurs cours. Nous sommes corrigées, conseillées et rassurées. A la fin, il est possible de passer des examens, afin de valider nos compétences.Au début, j'ai été un peu secouée, car je me suis retrouvée parmi des poleuses qualifiées, qui avaient déjà leurs écoles pour certaines, et j’ai donc dû redoubler d'efforts pour ne pas lâcher et être à la hauteur de la formation. Au final, je ne regrette rien car cela a été très formateur et je suis fière d'avoir été un de ses « jeunes padawan » !

Dans un avenir plus ou moins proche, quelles sont les perspectives pour ton studio ?

J'améliore au fur et à mesure mon studio. Actuellement, je suis en train d'y installer une télé qui permettra de diffuser les prestations de mes élèves afin qu'elles puissent se voir et se corriger ou tout simplement pour qu'elles soient fières de leurs progrès. Le studio fait environ 100 m². Je suis en train de refaire tout le système d'éclairage avec un système de lumière variable, de couleur changeante, qui s'adapte à la musique... Tout un tas de petites améliorations que la clientèle pourra apprécier dès début janvier.A terme, ce que j'aimerais développer plus, ce sont les workshops, maintenant que la Corse se « Pole dancise ». Cela permettra de nous rassembler toutes dans une même passion et d’assister à des workshops de qualité grâce à la venue de « stars de la Pole » ; ce serait mon rêve. Au départ, il n’y avait pas assez d’élèves pour solliciter des guests. C'est bien connu, l'union fait la force !

12398851_10153812008321323_572867710_o

Peux-tu nous parler de la pole dance sur « Île de Beauté » ?

Ce dont je suis le plus fière, je dois l'avouer, c'est de partager le savoir qui m'a été inculqué avec les autres... J'ai eu de nombreuses demandes de personnes venant de toute la Corse concernant des cours de Pole dans d'autres villes que la mienne, qui cherchaient des cours près de chez eux mais n'en trouvaient pas. J'ai remarqué que cela créait beaucoup de frustrations pour ces personnes désireuses de découvrir cette discipline et le hasard a plutôt bien fait les choses. J'ai été mise en contact avec une professeur de fitness de Bastia, désireuse de développer la Pole à Bastia, et de là est née notre collaboration. C'est ainsi que je me suis rendue plusieurs fois sur Bastia (environ 2h30 de route de chez moi) les samedis et j’ai donné des cours particuliers type formation. J'ai essayé de transmettre ce que j'ai appris de la façon la plus honnête et la plus respectueuse possible par apport à mes formatrices et le résultat est plus que probant ! Tout le monde est ravi. En parallèle, je travaille actuellement avec une jeune femme de Ghisonaccia et deux de Balagne afin de leur donner les outils nécessaires pour qu'elles ouvrent elles aussi leur école.Je tiens à préciser que je ne me substitue en aucun cas à un centre de formation, j’ai simplement dû répondre à une demande particulière, liée à l’insularité. En effet, il nous est très difficile, en Corse, financièrement avant tout, mais également techniquement, de nous rendre sur le continent, tout « laisser en plan en Corse », nous loger, payer nos billets d’avion hors de prix et nous former. C'est ainsi que je transmets le plus possible mon savoir.

En dehors de ton investissement pour ton studio, as-tu d’autres activités professionnelles ?

Oui, j'ai ouvert ma propre agence immobilière depuis maintenant 4 ans, et j'essaye d'allier ces deux activités au quotidien.

Quel est le dernier workshop auquel tu aies participé ? Peux-tu nous raconter comment cela s’est-il déroulé ?

Le dernier workshop auquel j'ai assisté était un workshop d’Anastasia Sokolova (j’ai dû prendre 2 avions, le train, le bus et le taxi pour pouvoir m’y rendre !). C'était fantastique, au-delà de mes espérances, j'ai pu réaliser l’un de mes rêves. Anastasia est extrêmement explosive, elle a une puissance et une fluidité incroyable. Son échauffement est très intense (il m'a valu de belles courbatures en souvenir lol). Le niveau est très élevé, personnellement j'ai trouvé que le module débutant était un niveau inter et l'inter de l’avancé ! J'ai réussi quelques enchaînements dont je ne suis pas peu fière car la plupart étaient impressionnants !

As-tu un prochain workshop de planifié ?

Le prochain workshop auquel je vais assister sera plutôt un Pole camp en mai 2016, organisé par France Grieco, devinez où ?! En Corse ! J'ai vraiment hâte ! Peut-être que d'ici là je participerai à d'autres workshops, c’est même certain, je rêverais de participer à un workshop de Karo Swen, par exemple.

As-tu déjà participé à des compétitions ?

Je n'envisage pas encore de participer à des compétitions pour plusieurs raisons. La première est que j'estime ne pas être encore prête psychologiquement et j’ai encore beaucoup à apprendre, il me faut encore et encore travailler pour envisager de participer à un tel événement mais c’est sûr que ce serait la consécration et même un rêve fou. La deuxième raison est un peu plus sombre... Je suis atteinte d'une maladie incurable, la spondylarthrite ankylosante, qui me cause des douleurs assez importantes, et c'est arrivé que cela « me brise des côtes » ou me fende les talons, j'ai eu 4 côtes cassées pendant plus de 6 mois par exemple... Du coup, vous imaginez bien que je ne suis pas très souple (c'est une maladie qui attaque les articulations pour la faire courte...) et il y a des fois où je ne peux pas poler... Du coup poler, est un privilège pour moi, je peux même dire sans exagérer que cela m'a sauvée...

12398851_10153812008321323_572867710_o

Quel regard portes-tu sur ce type d’événements ?

Les compétitions représentent pour moi la consécration, je rêve secrètement qu'un jour j’y aurais ma place mais d'ici là... ! Je trouve que les compétitions sont le meilleur moyen de mettre en valeur notre belle discipline, c'est la meilleure vitrine possible. Je salue également le fait que selon les compétitions, la Pole « dansée », exotique même et la Pole plus acrobatique y soient représentées, c'est important selon moi que chacun, chacune s'y retrouve, chacun selon son style, ses envies, ses rêves.

As-tu un programme d’entraînement particulier ?

J'ai essayé de marier ensemble toutes les techniques d'entraînement qui m'ont été enseignées. Je me fais des routines vues avec Doris, Caroline Frieden et Manuela Carneiro. Concernant mon échauffement, je suis fan de la méthode établie par Manuela Carneiro et son acolyte Loïc Gambardella, coach sportif et ostéopathe. Ils utilisent des « outils » géniaux pour la préparation physique, la récupération... Ils ont établi un programme basé sur les performances et la minimisation des blessures et je ne peux que le recommander sincèrement.

Pratiques-tu d’autres sports en dehors de la pole dance ?

Je fais du jet ski (par le passé j’ai même tenté les compétitions). Je fais de la course et de la marche à pied de temps en temps et plus jeune j’ai fait plusieurs années de danse classique et un peu de moderne jazz.

As-tu un régime alimentaire particulier ?

Oui, j’ai découvert que j'étais intolérante au gluten et à d'autres aliments, du coup je suis un régime sans gluten, afin de minimiser mes douleurs liées à ma maladie (une intolérance crée une inflammation, ce qui est le principe même de ma maladie) et je dois dire que cela diminue un peu ce joyeux bazar. Je mange beaucoup de fruits et légumes, peu de viande. Je prends des compléments alimentaires, de la glutamine, etc.

La pole dance a encore pour certaines personnes une image sulfureuse. Penses-tu que cela est en train d’évoluer ? Peux-tu partager ta vision de la pole ?

Il est vrai que les clichés sont tenaces concernant la Pole. Personnellement, j'adore aussi bien la Pole sexy, exotique que la Pole plus classique, plus acrobatique. Je suis de celles qui pensent qu'il ne faut « pas renier ses origines » lol et je trouve que la Pole perdrait son sens si l'on anéantissait son côté sexy. La seule chose que je n'aime pas c’est la vulgarité, et je pense que l'on peut complètement allier les acrobaties et le sensuel ou pratiquer tout simplement celle que l'on aime. Je n'aime pas les avis « totalitaires » d'une façon générale. Je pense simplement que chacune est libre de pratiquer SA pole, il n'y a pas besoin de polémiquer et de vouloir anéantir ce côté « sensuel » qui va si bien à la pole. Par exemple, Doris, est pour moi la digne ambassadrice de la pole sensuelle, tout comme Michelle Shimmy et de nombreuses autres. J'aime ces 2 côtés de la pole. D'un côté, la force et la précision de la pole acrobatique et de l'autre, la pole si envoûtante, mais aussi exigeante que la pole plus exotique. Car il ne faut pas se méprendre, la pole sexy est très difficile, il faut donner de la volupté et de la légèreté à des mouvements qui se veulent eux aussi précis et puissants, selon les circonstances. Il faut essayer la formation sexy de Doris pour les personnes récalcitrantes et je vous promets que vous changerez d’avis tant l'exercice n'est pas si évident que ça ! Pour résumer ces 2 aspects, je dirais que la Pole parfaite serait une main de fer dans un gant de velours...

Peux-tu nous dire ce que t’apporte la pratique de la pole ?

La pratique de la Pole a changé ma vie, c'est un moyen de décompresser, de ne plus penser à autre chose, de donner tout ce que l'on a. C'est un moyen de s'exprimer sans parler. Cela enseigne aussi la rigueur, la patience, l'assurance. Cela m'a apporté une certaine paix intérieure.

Comment vois-tu l’évolution de la pratique de la pole dance en France dans les prochaines années ?

J'espère que la Pole gardera toujours ses couleurs, c'est-à-dire que j'espère que toutes les branches de la Pole continueront d'évoluer à leur rythme et dans leur sens. J'espère aussi que son statut de discipline sera définitivement confirmé comme une réelle discipline sportive, et pourquoi pas les jeux olympiques !?

12398851_10153812008321323_572867710_o

Que dirais-tu à une personne hésitante pour se lancer dans la pole dance ?

Je lui dirais de ne pas hésiter, de se lancer de suite. Que la Pole est une discipline ouverte, qui se moque de l'âge, du poids, et de toutes ces entraves que l'on peut se mettre dans sa vie pour rien, qu'il n y a pas de jugement entre les poleurs et poleuses, qu'elle n'a pas besoin de faire du sport afin « d'être à la hauteur » car tout simplement la Pole est un sport à part entière, que c'est ludique. Que la Pole a un côté thérapeutique, elle panse les blessures parfois profondes que l'on peut avoir, comme le manque de confiance en soi, des difficultés avec notre façon d'accepter notre corps, notre âge, et je lui dirai que si moi j’ai pu le faire, tout le monde peut le faire, il suffit d'être motivé(e) et d'avoir une petite dose de fougue aussi lol. C'est un peu comme monter à cru sur un cheval fou, ça fait des bleus mais, comme dirait une amie de la Pole, douleur rime avec bonheur! :)

Quels conseils donnerais-tu à une personne pour progresser dans sa pratique de la pole dance ?

Je lui dirais d'avoir avant tout l'envie de progresser lol, de ne pas baisser les bras trop vite, d'être patiente et persévérante, de croire en elle. Chacun va à son rythme, il ne faut pas se forcer ni se presser. Je lui conseillerais aussi de comprendre comment fonctionne son corps pour ne pas se blesser, s'écouter est très important. Récupérer est primordial. Travailler régulièrement est essentiel pour progresser, au début un cours par semaine est l'idéal selon moi pour débuter. Participer à des workshops si elle en a la possibilité, prendre des cours particuliers pour évoluer... Déverrouiller peut-être des blocages sur certaines figures, à l'aide de professionnels compétents, pour prendre encore plus confiance en soi dans la Pole. Les Pole camps sont aussi super pour évoluer. Visualiser des combos de personnes qualifiées, et surtout le plus important, partager, ne pas hésiter à poser des questions et à poler ensemble.


Pour terminer cette interview, quelques questions pour en savoir un peu plus sur toi.

12398851_10153812008321323_572867710_o

L'école de pole dance dans laquelle tu souhaiterais être élève ?

J'aurais bien aimé être élève dans l'école de Doris, Studio Françoise ainsi que Pole Dance Melun.

Ta performeuse préférée ?

Je ne pourrais pas en citer une seule en particulier : j'adore le style et la présence de Karo Swen, c'est elle qui m'a donné envie de me mettre à la pole. Doris, pour sa sensualité et ses combos uniques. Sinon Manuela Carneiro, qui incarne pour moi la grâce et la maîtrise de la pole. Pour le côté « show », Anastasia Sokolova est très impressionnante de maîtrise et d'explosivité.

Ta figure préférée ?

Extended butterfly et le Russian lay back si je peux en citer une 2ème.

La figure qui t’a demandé le plus de travail pour la maîtriser ?

Au tout début, j'avais une peur bleue du cross knee release ; il m'a fallu 3 mois pour faire passer ma peur et lâcher tout simplement mes mains de la barre ! Et par la suite, c'est une réponse certainement commune lol : le Aeysha.

Ta marque de vêtements de pole dance préférée ?

Oula il y en a beaucoup, j’ai un petit coup de cœur pour Paradise chick, j’adore leurs motifs et je suis intriguée par leur fameux leggings qui permet de poler avec.

Ton titre de musique favori pour faire de la pole ?

You should know Were I'm coming from de Banks
Et plus sexy : All the Time de Jeremih.

Une destination de voyage ?

Las Vegas entre amis ce serait top ! En plus, il y a des profs de Pole de folie paraît-il !

Toute l'équipe Ecoles Pole Dance souhaite bonne continuation à Caroline et plein de réussite pour ses prochains projets ainsi que d'heureuses fêtes de fin d'année.

Rechercher une école