Interview Amandine, Upside Down Rennes

Image Interview Amandine, Upside Down Rennes

Après avoir traversé la France de long en large, nous posons nos valises à Rennes en Bretagne pour interviewer Amandine, qui a ouvert il y a quelques mois le studio Upside Down. Le temps commence à se refroidir dehors, alors on s'installe tranquillement au chaud pour lire les réponses de cette passionnée qui nous raconte son histoire. Très bonne lecture !

Bonjour Amandine, peux-tu commencer par te présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Amandine Parin, j'ai 28 ans. Je pratique la pole depuis un peu plus de 4 ans maintenant et je viens d'ouvrir mon propre studio Upside Down à Rennes.

Comment as-tu découvert la pole dance ?

J'ai découvert la pole dance à travers un reportage TV en 2008 qui m'a permis de mettre un nom sur une chose qui m'attirait depuis longtemps, danser autour d'une barre de façon sensuelle (car pas sportive pour un sous, ce n'était pas la carrure armoire à glace qui m'attirait ;) )
Nous nous sommes donc organisées avec plusieurs filles de Montpellier pour faire venir Doris Arnold pour un stage initiation en décembre 2009... J'ai souffert lol.

Comment en es-tu arrivée à ouvrir ta propre école cette année ?

Cela s'est fait presque logiquement. Après avoir arrêté mes études de psychologie, Angélique Morquin de Gold and Pole m'a proposé de devenir prof dans son studio à Rennes. Après quelques hésitations, j'ai sauté le pas, me suis formée pendant 1 an avec Doris, et j'ai enseigné durant 2 ans à Gold and Pole Rennes. Lorsqu'Angélique a souhaité arrêter de gérer le studio de Rennes, j'ai spontanément proposé d'en prendre la suite car depuis un an l'envie d'être totalement indépendante me trottait en tête.

Peux-tu décrire l'organisation de ton école (nombre de poles, professeurs, inscrits, etc.) ?

Le studio est ouvert depuis 2 mois maintenant. Nous avons 6 barres de pole d'une hauteur de 3,60 m dans un espace de 70 m² environ totalement dédié à la pratique. Je suis la seule professeure actuellement mais j'espère à terme pouvoir être ponctuellement remplacée par d'autres supers profs.

Interview Amandine, Upside Down Rennes photo

Upside Down propose-t-il des cours autres que de pole dance ?

Oui, en plus des immanquables cours de renforcement musculaire et de souplesse, je propose également des cours d'exotic dance et des cours sexy exclusivement réservées aux femmes où l'on travaille sa féminité dans une ambiance bienveillante et décontractée. Un aspect qui me tient particulièrement à cœur depuis des années.

Nous proposons également ponctuellement avec Greg (mon conjoint) des cours d'acroyoga. Une discipline que nous avons découverte et que nous partageons ensemble.

Dans un avenir plus ou moins proche, quelles sont les perspectives pour ton école ?

Pour l'avenir proche, j'espère pouvoir mener à bien un petit projet en cours de préparation (oui oui c'est un secret pour l'instant). Et pour voir plus loin, j'aimerais développer un peu plus le studio (un nouveau local ?) pour constituer une petite équipe de profs, afin d'enrichir le contenu des cours pour les élèves et leur offrir une diversité d'approches et de techniques leur permettant le meilleur épanouissement dans la discipline (je pense notamment à mes performers d'un soir, à mes futures compétitrices ;)

J'aime le spectacle et l'artistique, c'est dans ce sens là que j'ai envie de travailler avec mes élèves.

En dehors de ton investissement pour ton école, as-tu d’autres activités professionnelles ?

Pour l'instant je peux m'investir totalement dans le studio. C'est une chance et j'espère pouvoir continuer ainsi.

Quel est le dernier workshop auquel tu aies participé ? Peux-tu nous raconter comment cela s’est-il déroulé ?

Mon dernier workshop était à Pole Dance Melun avec Daria Che pour de l'exotic. En quelques mots, intense (physiquement) et libérateur. Ça fait un bien fou de se retrouver élève le temps d'un cours (coucou les copines profs avec qui on se retrouve en workshop).

As-tu un prochain workshop ou pole camp de planifié ?

Oui. Et forcément c'est encore de l'exotic. Et toujours à Pole Dance Melun, je me suis offert 2 workshops avec Sasha Meow. J'aurais également le plaisir de partager l'un d'eux avec l'une de mes élèves à qui j'ai refilé mon virus de l'exotic et elle a un potentiel fou...

Interview Amandine, Upside Down Rennes photo

Quels sont les prochains workshops que tu organiseras dans ton école ?

Pour l'instant rien n'est programmé niveau guest. Je réfléchis à faire venir une ou deux personnes en 2017. Affaire à suivre.

As-tu un programme d’entraînement particulier ?

Comme beaucoup de profs de pole à l'ouverture du studio, je m'entraîne... quand je peux et qu'il me reste suffisamment d'énergie. Les premières semaines ont été relativement intenses mais maintenant que la machine est en route je peux reprendre tranquillement les entraînements.

Utilises-tu des produits pour aider ta récupération sportive (gels de massage, compléments alimentaires, etc.) ?

J'utilise pas mal l'huile de massage à base de Gaulthérie et d'Arnica en cas de courbature et un peu de spiruline. Avec l'augmentation de mon activité, je commence à me renseigner sur des méthodes favorisant la récupération (compléments alimentaires...).

Pratiques-tu d’autres sports en dehors de la pole dance ?

En dehors de la pole dance, je fais de l'acroyoga et quand j'en ai l'occasion, de l'aérien.

 

Interview Amandine, Upside Down Rennes photo

 

As-tu un régime alimentaire particulier ?

Pas de régime spécifique à ceci près que je ne mange pas de gâteaux, biscuits industriels, ni bonbon, ni soda, peu d'alcool (et pourtant j'aime les mojitos et les caïpirinhas)... Nous sommes très cuisine maison (on adore ça).

La pole dance a encore pour certaines personnes une image sulfureuse. Penses-tu que cela est en train d’évoluer ? Peux-tu partager ta vision de la pole ?

Aaaaaaah ce côté sulfureux, les préjugés etc. Je pourrais en écrire des tartines de par ma position pro et personnelle, car depuis toujours j'enseigne la pole dans son aspect sportif, et l'aspect sensuel (qui ne se limite pas à la pole). Je dirais que oui globalement il y a eu une « amélioration » de la connaissance de la discipline à grand renfort d'articles dans les journaux, de reportages et d'émission TV, mais on est encore malheureusement confronté à des jugements parfois sévères et non fondés. On dénigre souvent certaines pratiques pour dire que la « Pole sport/fitness » c'est mieux. Je défends ma pratique sportive car c'est du boulot de faire de la pole, mais je n'aime pas cette nécessité de dénigrer des pratiques différentes. Même si la pole s'origine en partie dans le strip elle ne s'y limite pas (un peu comme la psychologie et la psychanalyse ahah). Il y a de la place pour tout le monde et toutes les pratiques. Retrouvons au moins entre nous, la tolérance que nous avions avant.

Peux-tu nous dire ce que t’apporte la pratique de la pole ?

Pffff la liste va être longue.
La pole m'a permis en tout premier lieu de me réconcilier avec mon corps que je n'aimais pas.
Je l'ai vu se transformer et j'ai appris à en aimer ses avantages et ses petits défauts.
La pole m'a appris aussi à croire en moi et à me dépasser, à me surprendre sur mes capacités.
Grâce à elle j'ai aussi fait du tri dans mes amis, j'en ai perdu quelques unes, et j'ai fait de nombreuses belles rencontres (et j'en ferais encore).
Avec la pole j'apprends aussi une philosophie du travail corporel (respecter les rythmes de chacun entre autres) mais aussi une philosophie de vie et de partage (car avant de devenir prof puis directrice de studio, j'étais et je reste une passionnée).

Et c'est à peu près tout ce que j'essaie de faire passer à mes élèves et cela m'apporte une forme d'accomplissement que je n'aurais pas forcément trouvé dans un autre corps de métier.

Interview Amandine, Upside Down Rennes photo

Comment vois-tu l’évolution de la pratique de la pole dance en France dans les prochaines années ?

Le nombre d'événements liés à la pole augmente considérablement depuis ces dernières années. J'espère que l'artistique continuera d'avoir sa place en France et que les compétitions ne deviendront ce que certaines commencent à être, des performances aseptisées sans émotion où seule compte l'exécution des figures.

Que dirais-tu à une personne hésitante pour se lancer dans la pole dance ?

Que l'on a qu'une vie. Oui oui, je sais elle est facile à dire, mais pourtant bien vraie. Comme je dis toujours les seules limites que l'on a ce sont celles que l'on se met. Si toi qui me lis tu as envie d'essayer la pole, que tu n'es ni sportive, ni souple, ni forte, ni dégourdie (c'était à peu près moi il y a 4 ans), au pire tu essaies, tu n'es pas emballée, tu repars avec un bleu ; au mieux tu seras surprise de ce que tu es finalement capable de faire. Ça serait quand même dommage de passer à côté d'une occasion de se challenger et de s'amuser.

Quels conseils donnerais-tu à une personne pour progresser dans sa pratique de la pole dance ?

Prendre son temps. Nous n'avons pas tous le même corps, les mêmes bases, il ne faut pas griller d'étapes au risque de se blesser. Laissez-vous le temps d'apprendre, de sentir et d'apprécier même si pour certains cela prend plus de temps que pour d'autres. Après tout quelqu'un a-t-il dit qu'il y avait une norme ?

 

Interview Amandine, Upside Down Rennes photo

 

As-tu une anecdote à nous raconter au sujet de la pole dance ?

Difficile d'en choisir une en particulier, il y a plein de petites expériences et victoires au quotidien de mes élèves ou même personnelles, mais depuis que j'enseigne une histoire m'a touchée particulièrement.
Une jeune femme a pris contact un jour avec moi pour une demande de cours particulier avec un objectif bien précis : elle souhaitait faire un petit show « sexy » pour son mari. Lors de notre rencontre nous avons échangé un moment pour préciser au mieux sa demande et c'est ainsi qu'elle m'a expliqué ce qui motivait sa demande.
J'avais en face de moi un joli petit brin de jeune femme, timide et douce, mais ayant rencontré des problèmes de santé assez importants au point que son couple (et surtout son image d'elle-même) en avait gardé quelques séquelles. Elle aimait de tout son cœur son homme et souhaitait essayer de le « reconquérir » car ils s'étaient un peu perdus durant la maladie.
Nous avons travaillé ensemble un petit show comprenant un léger effeuillage et une lap dance, qu'elle a eu le courage de faire à son homme par la suite.
Cette rencontre m'avait tellement touchée qu'elle m'émeut encore aujourd'hui en la racontant. Ce n'est pas aisé d'être une femme active de nos jours, de préserver (et entretenir) sa féminité face aux différents événements auxquels la vie peut nous confronter qu'ils soient plus ou moins heureux.
Les femmes ont besoin de pouvoir lâcher prise et d'avoir des espaces où elles puissent se réapproprier leur corps en toute bienveillance, (ré)apprendre à découvrir leur potentiel et à s'accepter comme elles sont.
J'aime faire partie de ces espaces et j'aime encore plus en constater les bénéfices à plus ou moins long terme.


Pour terminer, quelques questions pour en savoir un peu plus sur toi.

L'école de pole dance dans laquelle tu souhaiterais être élève ?

Difficile d'y répondre, car je pense qu'il faudrait croiser quelques studios entre eux afin que je puisse y trouver mon compte en termes de disciplines proposées, d'ambiance, de pédagogie...

Ta performeuse préférée ?

Kristy Sellars pour son univers artistique. (Filez voir sa performance en hôtesse de l'air c'est un ordre).

Ta figure préférée ?

Toutes mes élèves pourraient répondre : le Crescent moon

La figure qui t’a demandé le plus de travail pour la maîtriser ?

Je dirais l'Ayesha (ma bête noire), et le twisted grip, il m'a valu un an de tendinite, et un an de suivi par un super kiné tortionnaire. Le premier TG en contrôle sans douleur a été une belle victoire.

Ta marque de vêtements de pole dance préférée ?

Les brazils shorts de chez Bad Kitty.

Ton titre de musique favori pour faire de la pole ?

Pour danser, mon cœur ira pendant longtemps encore à The weeknd - DD

Une destination de voyage ?

New york ou l'Australie (quoi, il ne fallait vraiment en donner qu'une ?).

Toute l'équipe Écoles Pole Dance souhaite bonne continuation à Amandine. Nous lui souhaitons le meilleur pour tous ses prochains projets.

Derniers avis déposés

Lucie Dehent, publié le Avis vérifié

5 / 5
Je suis très satisfaite de l'ambiance, de la bonne humeur et des cours.
L

Black Pole Studio

5 / 5 (1 avis)

Lire l'avis

WinnieC61, publié le Avis vérifié

5 / 5
Un studio au top !
C

Pole Dance Sensations

5 / 5 (4 avis)

Lire l'avis

Dernière école ajoutée

Inscription à la newsletter

Pour vous tenir au courant des dernières news